Danseur contemporain et philosophe de formation, il s’est très vite intéressé aux pratiques corporelles d’orient. Initié au yoga dès l’adolescence, il a étudié le shiatsu depuis le début des années 80 en suivant les formations de W. Ohashi et de K. Sasaki. Sa rencontre avec S. Kishi a été déterminante et a donné plus de liberté à son expérience du toucher en laissant le corps exprimer son mouvement spontané (pratique du Katsugen).

Sa formation de Leibtherapie au centre Dürckheim en Allemagne, pratique toujours enseignée par W. Helke dans son centre L’Instant T Paris, et surtout son expérience personnelle et professionnelle de l’haptonomie ont profondément changé son approche du toucher pour l’amener de plus en plus vers une approche relationnelle. C’est tout naturellement que sa sensibilité à la rencontre humaine l’a amené à devenir psychothérapeute.

Paolo a développé une approche de médiation corporelle et artistique dans un cadre respectueux du rythme de chacun et a créé différents modèles cliniques et pédagogiques dont un travail initiatique à partir des mythes grecs, les Mythèmes, et la Danse-Rituel-Thérapie. Il a intégré ces expériences dans sa pratique de l’AnMuSoshiatsu, une pratique tridimensionnelle du toucher faite d’ancrage, de souffle et de mouvement.

Aujourd’hui il supervise le travail des praticiens en shiatu, collabore à la formation de l’Art du Toucher et à celle qu’il a mis en place au sein de L’Instant T-formation avec sa femme, Gwenn Libouban, réflexologue, en partageant sa longue expérience du toucher et de la relation soignant-soigné.

Au sein de L’Instant T-formation il forme également des art-thérapeutes spécialisés en Danse-Rituel-Thérapie et organise des masters-class pour les professionnels.

L’exposition « Figures libres », photographies de Nathalie Baetens autour du travail des masques en D-R-T a été exposée au mois de la photo à Paris en avril 2017, aux Promenades photographiques de Vendôme cet été et est actuellement visible à la Galerie Curieuse dans le 11ème.